La popularité de la nourriture mexicaine est en plein essor partout sur la planète. Même si de nombreuses personnes adorent la nourriture mexicaine, plusieurs ignorent certains faits favorisant des mythes les empêchant d’apprécier pleinement l’héritage culinaire si riche et les méthodes traditionnelles qui sont la pierre angulaire de la cuisine mexicaine.

Si vous avez toujours voulu en savoir davantage au sujet de la cuisine mexicaine et mieux comprendre les bases et l’histoire des divers plats mexicains, vous êtes au bon endroit! Poursuivez votre lecture pour découvrir certains mythes totalement faux, mais répandus sur la cuisine mexicaine.

  1. Tous les plats mexicains sont piquants

Connaissez-vous quelqu’un qui évite la nourriture mexicaine parce que « c’est trop piquant »? Eh bien, dites-lui que tous les plats mexicains ne sont pas nécessairement piquants et qu’il est assez facile de trouver certains plats très doux. Il est vrai que la cuisine mexicaine utilise beaucoup de piments, mais cela ne signifie pas que tous les plats en contiennent nécessairement. De fait, les piments poblano et les poivrons (piments doux), par exemple, ne sont pas piquants du tout.

Plusieurs restaurants mexicains savent que la tolérance au piquant n’est pas la même pour tous et prennent soin de servir des plats non épicés. Pour rendre ces plats plus épicés, il suffit d’y ajouter de la salsa. La plupart des restaurants offrent des salsas plus ou moins piquantes, et il s’agit simplement de se renseigner auprès de son serveur ou serveuse. Chez Quesada, trois salsas figurent à notre menu : chipotle-tomate (douce), verde (moyenne) et roja (piquante) – pour vous permettre de choisir le degré de piquant à votre goût, ou d’omettre la salsa si vous le préférez.

  1. Les coquilles à taco sont mexicaines

Saviez-vous que les coquilles à taco sont une invention américaine? En 1954, Glen Bell, le fondateur de Taco Bell, a élaboré une version originale du taco mexicain habituel en inventant la coquille à taco (lire cette histoire – en anglais) en souhaitant plaire aux Américains adeptes de la cuisine mexicaine. Et il avait parfaitement raison puisque la coquille à taco demeure très populaire de nos jours. Chez Quesada, nous offrons les coquilles à taco et les tortillas souples pour vous permettre de choisir votre option préférée.

  1. Tous les plats mexicains sont servis sur des tortillas

On peut parfois avoir l’impression que la préparation de nombreux plats mexicains utilise des tortillas (burritos, tacos, quesadillas, etc.). Il est vrai que c’est le cas pour plusieurs plats, mais non de tous, car la cuisine mexicaine est incroyablement riche et diversifiée. De fait, chaque région du Mexique a donné naissance à ses propres plats. Certains plats mexicains n’utilisent pas de tortillas, comme le chili con carne, les tamales, la sopa de lima (soupe au poulet et à la lime), la torta ahogada (sandwich au porc épicé), l’elote (épi de maïs à la mexicaine), le pozole (ragoût de porc ou de poulet) et le poulet mole – pour n’en nommer que quelques-uns.

  1. Tous les plats mexicains proviennent de la cuisine de rue

Est-ce que tous les plats mexicains proviennent de la cuisine de rue? Absolument pas! Il est vrai que la cuisine rapide mexicaine est inspirée par celle de la rue (lire cette histoire – en anglais). Plusieurs plats mexicains qui sont devenus populaires d’un bout à l’autre de la planète (burritos, tacos, tamales, tostadas, empanadas, etc.) ont été créés par des vendeurs de rue ou servis dans des kiosques sur le bord des routes du Mexique. Toutefois, plusieurs recettes traditionnelles sont des créations complexes à base d’ingrédients uniques et sont servies dans des restaurants mexicains haut de gamme.

  1. Les nachos sont un plat mexicain authentique

Cela pourrait vous surprendre, mais les nachos ne sont pas authentiquement mexicains. Si vous voyagez au Mexique, il vous sera difficile de trouver des nachos dans des restaurants mexicains authentiques – mais il est possible que vous en trouviez dans les cinémas et les restaurants tex-mex. L’histoire de l’invention des nachos est assez fascinante, car ils ont été inventés au Mexique, mais pour nourrir des convives américaines.

En 1943, Ignacio « Nacho » Anaya, un restaurateur mexicain du village de Piedras Negras a eu besoin de préparer rapidement une collation pour les épouses de militaires américains en visite (lire cette histoire – en anglais). Il s’empressa de frire quelques tortillas et de les garnir de piments jalapeños et de fromage avant de les servir. Piedras Negras se trouvant tout juste de l’autre côté de la frontière du Texas, les nachos devinrent rapidement populaires au Texas, puis dans le reste des États-Unis. Éventuellement, la recette se transforma pour utiliser les croustilles de maïs que nous connaissons si bien rehaussés d’une variété de délicieuses garnitures.

  1. Les plats mexicains sont gras et mauvais pour la santé

Le mythe le plus frustrant est celui disant que la cuisine mexicaine est grasse et mauvaise pour la santé. Certains plats comme les burritos et les nachos peuvent rapidement devenir très caloriques (selon les ingrédients et les garnitures), mais il est facile de les rendre plus sains en optant pour une grande quantité de légumes et en réduisant la quantité de fromage et de crème sure. De plus, la cuisine mexicaine comporte une vaste gamme de plats très sains, comme des soupes, des salades, des plats avec du poisson cuit à la vapeur, et plus encore.

Chez Quesada, nous voulons vous faciliter la tâche quand vient le temps de faire des choix santé tout en vous régalant des saveurs de la cuisine mexicaine. Lors du choix des plats de votre repas, vous pouvez utiliser le calculateur de valeur nutritive pour consulter l’information nutritionnelle de votre repas. Vous pouvez également consulter les ingrédients de chaque partie de votre plat – qu’il s’agisse des haricots noirs, du poulet épicé, du guacamole ou de l’une de nos sauces.

Cette publication vous a donné faim? Il est peut-être le temps de commander votre plat mexicain favori!